Génaker - Spi Assy

 

l'Association
Actualités
Rassemblements
Rendez Vous
Bouteille à la Mer
The BitouKeupe
Le Blue-Djinn
le Djinn-7
Trucs&Astuces
Forum
Où naviguer
Revue de Presse
Le Chantier
Contacts
Liens

 

Le Forum

Le genaker et le spi asymetrique, c'est la meme chose ?


Notre pratique est déterminée assez largement par les règles de régate. 

C'est ainsi que des définitions académiques existent depuis longtemps pour les focs et génois et pour les spinnakers :
- foc : une voile dont la largeur, mesurée entre les milieux du guindant et de la chute, n'excède pas 50% de la bordure
- génois : un foc dont la corde, mesurée à partir du point d'écoute, est supérieure à la base du triangle avant (distance de la cadène d'étai à la face avant du mât)
- spi : une voile symétrique dont la largeur mesurée entre les milieux des chutes est supérieure ou égale à 75 % de la bordure.  En pratique, les bons spis ont une largeur médiane sensiblement supérieure (+5%) à la bordure.  Dans le passé, on a beaucoup utilisé des spis de vent de travers fort plats (largeur médiane 90% de la bordure) comme le Starcut.  Les formules utilisées dans le passé pour le calcul de la surface des spis pour la jauge encouragent assez largement des spis aux épaules larges. 

De ces définitions académiques, il ressort que :
- toutes les voiles dont la largeur médiane est comprise entre 50% et 75% de la bordure ne sont pas prévues
- les spis asymétriques ne sont pas prévus non plus...

Dans la pratique, les classes où il n'y avait pas de restrictions (course océanique) ont utilisé des voiles non académiques, avec succès, de sorte que les classes au handicap ont dû s'adapter. 

- les voiles dont la largeur médiane est comprise entre 50% et 75% sont considérées comme des FOCS, et la corde utilisée dans le calcul des surfaces tient compte très largement de la corde mesurée à partir du milieu de la chute,
- les spis asymétriques sont acceptés avec une longueur de chute calculée à partir d'une moyenne pondérée du guindant et de la chute (on s'oriente vers 60% guindant + 40% chute)
- reste le problème du tangon, devenu bout-dehors, qui ne peut porter efficacement un asymétrique que s'il dépasse les limites autrefois prévues pour le tangon d'un spi asymétrique...

Philippe

PrécédenteNiveau supérieurSuivante

 


Copyright (c) 2000-2003 Aspro Blue Djinn
bluedjinn@free.fr